2026, collectif 2026, collectif, journalistes, c2026, journalistes indépendants, camille millerand, thomas salva, aurelie darbouret, isabelle mayault, sarah lefevre, cecile debarge
Camille Millerand Photographe indépendant depuis 2007. Il répond à des commandes pour la presse (Le Monde, Marianne, Jeune Afrique, Télérama...) et développe ses projets personnels axés sur la jeunesse, les mutations de la société française (Les Pieds Dans La France), l'Algérie et Aubervilliers. camillerand(@)gmail.com

Camille Millerand

Photographe indépendant depuis 2007.

Il répond à des commandes pour la presse (Le Monde, Marianne, Jeune Afrique, Télérama...) et développe ses projets personnels axés sur la jeunesse, les mutations de la société française (Les Pieds Dans La France), l'Algérie et Aubervilliers.

camillerand(@)gmail.com

Cécile Debarge Journaliste et auteure. Cécile Debarge vit à Palerme, en Sicile. Elle y mène un travail au long cours sur les migrations. Après plus de deux ans à Paris, au sein de la rédaction de RFI puis du bureau européen de l'Asahi Shimbun, Cécile choisit de poursuivre son activité en tant qu'indépendante. Privilégiant le reportage et l'investigation, elle sonde une temporalité plus proche du "slow journalisme" que de l'urgence de l'actu. Cécile travaille aujourd'hui avec de nombreux médias francophones, en radio et en presse écrite. En Italie, elle a aussi collaboré à plusieurs reprises à l'enquête de documentaires moyen et long format pour ARTE et France Télévisions. Elle travaille à l'écriture de son premier film qui devrait sortir en salles en 2018. debarge.cecile(@)gmail.com

Cécile Debarge

Journaliste et auteure.

Cécile Debarge vit à Palerme, en Sicile. Elle y mène un travail au long cours sur les migrations.

Après plus de deux ans à Paris, au sein de la rédaction de RFI puis du bureau européen de l'Asahi Shimbun, Cécile choisit de poursuivre son activité en tant qu'indépendante. Privilégiant le reportage et l'investigation, elle sonde une temporalité plus proche du "slow journalisme" que de l'urgence de l'actu.

Cécile travaille aujourd'hui avec de nombreux médias francophones, en radio et en presse écrite. En Italie, elle a aussi collaboré à plusieurs reprises à l'enquête de documentaires moyen et long format pour ARTE et France Télévisions.

Elle travaille à l'écriture de son premier film qui devrait sortir en salles en 2018.

debarge.cecile(@)gmail.com

Isabelle Mayault Journaliste et auteure.  Isabelle Mayault vit entre Istanbul et Paris.  En 2009, elle part au Liban apprendre l'arabe. Depuis Beyrouth, elle commence à piger pour Médiapart, puis fonde le site Mashallah News.  Après des détours par Alger et Istanbul, elle s'installe au Caire en 2012, où elle collabore avec de nombreux titres de la presse française (Le Figaro, La Croix, La Tribune, ELLE). Elle s'essaie aussi à la radio, à la télé, et à l'édition avec Uncommon Guidebooks.  En 2015, elle publie son premier livre, Jours Tranquilles au Caire.  Toujours en 2015, elle s'installe au Burkina Faso pour un an. De Ouagadougou, elle opère une transition vers le journalisme narratif, hors actu, et d'investigation.  Isabelle écrit en anglais (The Guardian, Brownbook magazine, ONE Africa, Roads and Kingdoms) et en français (L'Obs, Le Crieur, Sept.info, Socialter). isabelle.mayault(@)gmail.com

Isabelle Mayault

Journaliste et auteure. 

Isabelle Mayault vit entre Istanbul et Paris. 

En 2009, elle part au Liban apprendre l'arabe. Depuis Beyrouth, elle commence à piger pour Médiapart, puis fonde le site Mashallah News

Après des détours par Alger et Istanbul, elle s'installe au Caire en 2012, où elle collabore avec de nombreux titres de la presse française (Le Figaro, La Croix, La Tribune, ELLE). Elle s'essaie aussi à la radio, à la télé, et à l'édition avec Uncommon Guidebooks

En 2015, elle publie son premier livre, Jours Tranquilles au Caire

Toujours en 2015, elle s'installe au Burkina Faso pour un an. De Ouagadougou, elle opère une transition vers le journalisme narratif, hors actu, et d'investigation. 

Isabelle écrit en anglais (The Guardian, Brownbook magazine, ONE Africa, Roads and Kingdoms) et en français (L'Obs, Le Crieur, Sept.info, Socialter).

isabelle.mayault(@)gmail.com

Thomas Salva Photographe et réalisateur de documentaires. Thomas Salva vit à Paris. Il étudie d’abord le cinéma avant d'’entrer à l'école des Gobelins. En 2007, il succède à Camille Millerand au poste de chromiste dans l'agence Oeil Public En parallèle il développe son activité d’auteur photographe, il collabore avec la presse française (Le Monde, L'Humanité, La Vie, Télérama, La Recherche). En 2009, il réalise avec Olivier Lambert un projet webdocumentaire Brèves de Trottoirs, récompensé en 2011 par le Webby award de la meilleure série documentaire Il crée Lumento en 2012. Tourné vers les nouvelles écritures et les nouveaux écrans, Lumento développe des projets documentaires comme Chasing Bonnie and Clyde et collabore régulièrement avec la Fondation de France et la Fondation Cartier pour l'art contemporain.  salvathomas(@)gmail.com

Thomas Salva

Photographe et réalisateur de documentaires.

Thomas Salva vit à Paris. Il étudie d’abord le cinéma avant d'’entrer à l'école des Gobelins. En 2007, il succède à Camille Millerand au poste de chromiste dans l'agence Oeil Public

En parallèle il développe son activité d’auteur photographe, il collabore avec la presse française (Le Monde, L'Humanité, La Vie, Télérama, La Recherche).

En 2009, il réalise avec Olivier Lambert un projet webdocumentaire Brèves de Trottoirs, récompensé en 2011 par le Webby award de la meilleure série documentaire

Il crée Lumento en 2012. Tourné vers les nouvelles écritures et les nouveaux écrans, Lumento développe des projets documentaires comme Chasing Bonnie and Clyde et collabore régulièrement avec la Fondation de France et la Fondation Cartier pour l'art contemporain. 

salvathomas(@)gmail.com

Aurélie Darbouret Journaliste et auteure. Aurélie Darbouret vit à Marseille. En 2011, à Tunis, elle s'intéresse à l'expression de la révolution dans le street art et le dessin de presse. De retour à Paris, elle rejoint les pages société du Journal du Dimanche, avant d'intégrer l'agence de presse Sipa. Avec Cécile, elle signe en 2013 Génération Végétale, un livre collectif sur les mouvements écologiques. La même année, après un long séjour en Europe de l'Est et des piges (revue Charles, Libération, La Vie, Le Pèlerin, Phosphore), Aurélie intègre la rédaction du magazine mensuel NEON. En 2015, elle renoue avec une activité indépendante privilégiant une approche documentaire, en immersion, qui la mène du Mexique au Proche-Orient. Elle enquête plus d'un an sur les deux rives de la Méditerranée pour un documentaire en salle en 2017. aureliedarbouret(@)gmail.com

Aurélie Darbouret

Journaliste et auteure.

Aurélie Darbouret vit à Marseille.

En 2011, à Tunis, elle s'intéresse à l'expression de la révolution dans le street art et le dessin de presse. De retour à Paris, elle rejoint les pages société du Journal du Dimanche, avant d'intégrer l'agence de presse Sipa.

Avec Cécile, elle signe en 2013 Génération Végétale, un livre collectif sur les mouvements écologiques.

La même année, après un long séjour en Europe de l'Est et des piges (revue Charles, Libération, La Vie, Le Pèlerin, Phosphore), Aurélie intègre la rédaction du magazine mensuel NEON.

En 2015, elle renoue avec une activité indépendante privilégiant une approche documentaire, en immersion, qui la mène du Mexique au Proche-Orient.

Elle enquête plus d'un an sur les deux rives de la Méditerranée pour un documentaire en salle en 2017.

aureliedarbouret(@)gmail.com

Sarah Lefèvre Journaliste. Sarah Lefèvre vit à Paris. Après la presse (Ouest France) et la radio locale (France bleu Lille, Amiens, Cherbourg, Caen), elle tend son micro dès 2011, aux experts de la ferraille ou aux anciens de l'Ena pour l’émission Là-bas si j’y suis sur France Inter. Depuis 2013, elle enquête pour des documentaires sur la santé (France 2) et sur la condition ouvrière (France 3). Elle se plonge ensuite dans le monde merveilleux des nanotechnologies, des violences policières et des lobbies pharmaceutiques pour Reporterre et prend le son de Barbès, de l'histoire sociale, politique avec l'émission Si loin Si proche sur RFI. Sarah forme de jeunes journalistes au reportage et rejoint l'équipe de Streetpress pour le lancement en janvier 2017 d'un nouveau média. saritalefevre(@)gmail.com

Sarah Lefèvre

Journaliste.

Sarah Lefèvre vit à Paris.

Après la presse (Ouest France) et la radio locale (France bleu Lille, Amiens, Cherbourg, Caen), elle tend son micro dès 2011, aux experts de la ferraille ou aux anciens de l'Ena pour l’émission Là-bas si j’y suis sur France Inter.

Depuis 2013, elle enquête pour des documentaires sur la santé (France 2) et sur la condition ouvrière (France 3). Elle se plonge ensuite dans le monde merveilleux des nanotechnologies, des violences policières et des lobbies pharmaceutiques pour Reporterre et prend le son de Barbès, de l'histoire sociale, politique avec l'émission Si loin Si proche sur RFI.

Sarah forme de jeunes journalistes au reportage et rejoint l'équipe de Streetpress pour le lancement en janvier 2017 d'un nouveau média.

saritalefevre(@)gmail.com