Collectif2026 projet

Toumast TV, la première télé touareg

Collectif2026 projet
Toumast TV, la première télé touareg

TEXTE : Isabelle Mayault - ILLUSTRATION : Marc N'Guessan - GIBRALTAR - Octobre 2017

Trentenaire d’origine nomade en exil en Angleterre, Akli Sh’kka est le fondateur de la première chaîne de télévision touareg, Toumast TV, lancée en 2014 depuis Londres. Au plus fort de sa popularité, la petite lucarne pouvait rassembler jusqu’à trente millions de téléspectateurs. Dans le contexte des guerres en Libye, puis au Mali, il fallait toute la détermination d’Akli pour faire naître ce projet ambitieux, fou, et affronter d’innombrables obstacles.

Akli Sh’kka a la barbe fine, le regard soucieux mais énergique. À le voir en veste et chemise, déroulant un anglais aux intonations britanniques, au milieu d’une après-midi d’été à Paris, bien malin celui qui pourrait deviner qu’il vient du désert. Qu’il est un vrai Touareg. Pourtant, sous le costume cosmopolite et urbain, celui qu’il a adopté dans l’exil, il y a un homme qui a choisi de consacrer sa vie à la défense de son peuple nomade et de ses valeurs. Jusqu’à l’âge de sept ans, Akli ne connaît que la vie nomade. Il naît en 1983 dans les montagnes de l’Akakus, situées près de la frontière algérienne, dans le sud-ouest de la Libye. Ce plateau de 200 kilomètres de long est réputé pour ses peintures rupestres qui figurent des hommes, des girafes et des éléphants, signes d’un temps où le Sahara était peuplé. Son père est marchand ; il part régulièrement en voyage d’affaires à dos de chameau, pour plusieurs semaines, parfois plusieurs mois. Akli le présente ainsi : « Il parlait très peu. Conformément à notre culture, on ne lui posait pas de questions sur ses voyages. »

A lire en intégralité ici.