Collectif2026 projet

Pour aller où ?

Collectif2026 projet
Pour aller où ?

La ville d'Hasankeyf, au cœur du Kurdistan turc, sera engloutie dans quelques mois, si la mise en service du barrage d'Ilısu, prévue pour 2018, a bien lieu.

Au QG du HDP, le parti kurde, on s'oppose au projet depuis des années. Pour Salih Cakar, responsable local du bureau, Hasankeyf est un symbole de la stratégie du président Erdoğan :

Il a perpétué la politique du “diviser pour mieux régner” : nous serons bientôt séparés du reste des villes de la région par un lac immense. La ville ne reçoit plus d’aide de la part du gouvernement pour améliorer les routes et les installations sanitaires. Le village va bientôt disparaître sous les eaux du Tigre et les habitants, de plus en plus pauvres ici, n’aurons nulle part où aller. Ils n’ont pas les moyens de se reloger !

Depuis 2015 et la rencontre avec Salih, de nombreuses villes kurdes comme Cizre, à 130 kilomètres en aval du fleuve, ont été détruites au cours de combats entre les autorités et le PKK.

À Hasankeyf, le gouvernement rachète les maisons, deux fois moins cher en moyenne que le prix des nouveaux logements, construits dans le haut de la vallée, à Yeni Hasankeyf (le "Nouveau Hasankeyf").

Plus de 6 000 habitants doivent quitter la ville.

Pour aller où ?

S.L.

Hasankeyf - 2015 ©Sarah Lefèvre

Hasankeyf - 2015 ©Sarah Lefèvre

Hasankeyf - 2015©Sarah Lefèvre

Hasankeyf - 2015©Sarah Lefèvre

Hasankeyf - 2015 ©Sarah Lefèvre

Hasankeyf - 2015 ©Sarah Lefèvre