Collectif2026 projet

Un réveil à Dakar

Collectif2026 projet
Un réveil à Dakar

La lumière pâle du matin traverse la fenêtre. Elle grimpe doucement sur la moustiquaire avant d’inonder complètement le matelas. Dehors, des oiseaux inconnus rivalisent de chants mélodieux. Une charrette passe, son attelage renâcle dans le sable déjà chaud de Dakar, brisant pour quelques secondes la mélopée lancinante du Muezzin. Des chiens errants lui répondent dans le lointain. Il faut tendre l’oreille à ces bruits encore inconnus ; un claquement métallique et régulier : c’est le couturier ambulant qui annonce sa venue, machine à coudre sur l’épaule. Un tintement, sec et discret, prévient du passage du coiffeur, brosses à la main. Un palmier leur rend ce salut en faisant crisser ses feuilles de tôles ondulées. Les premiers pas matinaux achèvent de me réveiller. Dehors, le vent a déjà commencé son balai de sable et de poussière.