Collectif2026 projet

This time for Africa ?

Collectif2026 projet
This time for Africa ?

TEXTE : Isabelle Mayault - PHOTO : DR - SOCIALTER - Août 2016

Près de 600 millions de personnes n'ont pas accès à l'électricité sur le continent africain. Si les besoins à combler sont énormes, les solutions renouvelables ne manquent pas sur cette terre inondée de soleil. Mais, dans leur mix énergétique, certains Etats du continent envisagent d'ajouter un ingrédient : le nucléaire civil. Un pari déraisonnable ? 

En 2015, deux tiers des habitants d'Afrique subsaharienne n'ont toujours pas accès à l'électricité. Le tiers restant est, quant à lui, familier des délestages, fréquents durant les pics de température saisonniers. Ces coupures intempestives visant à éviter la saturation du réseau sont d'autant plus nombreuses que, d'année en année, les saisons sèches tendent à se prolonger, et les pluies à tarder, approfondissant l'écart entre les besoins en électrification d'un continent à la démographie galopante et la capacité maximale des parcs électriques actuels. Pour répondre à ces besoins, plusieurs options sont sur la table des dirigeants africains : éolien, solaire, hydraulique, biomasse. Une autre voie se dessine pourtant, comme complément possible aux centrales thermiques classique : le nucléaire.